Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Écouter de la musique en pleine présence

Par 0

Dans ce court article, je vais partager avec vous la « façon d’écouter la musique » de façon consciente.

Je l’ai « découverte » un jour, alors que je contemplais l’horizon sur une plage : cette ligne tenue et indéfinie séparant la mer du ciel. C’était il y a quelque temps maintenant. Depuis, c’est ainsi que j’écoute la musique.

J’avais mes écouteurs et j’écoutais un morceau musical.
Le titre passait en boucle dans mes oreilles. L’onde énergétique qu’il exprimait résonnait en moi et créait ou ravivait des sentiments, des émotions qui me donnaient l’impression d’être « plus vivant ».

C’est bien là le miracle (et le gentil piège) de la musique.
L’harmonie de la mélodie, la divine diversité des tons et des rythmes, me transportaient au-delà de la réalité de ce que je pouvais percevoir avec mes sens et mon mental.

J’étais bercé, emporté presque.

Je décidai pourtant de reprendre le contrôle du moment.
Non pas que « l’état » dans lequel je me retrouvais me faisait peur, mais je choisis de revenir à la pleine présence tout en écoutant le chef d’œuvre musical.
Je voulais en fait vivre pleinement le moment.
Être pleinement présent à l’écoute et au lieu.
Percevoir pleinement « toute la nature » de la beauté de la musique.

Je me reconnecte donc à moi, à l’Être. Je deviens observateur de l’état d’écoute de mon corps.
Je me mets légèrement en retrait.

Alors je ne suis plus bercé ni emporté.

Je décide de voyager et la musique m’accompagne.

La musique devient mon compagnon de vol, je ne suis plus son passager.

Je vibre non plus au rythme de la musique, mais nous vibrons à un même rythme. Un autre rythme. Les ondes énergétiques se mettent en phase. Celle de la musique, celle de la nature, celle de l’Être que je suis.

L’intensité du moment est décuplée.

C’est peut-être un peu moins extatique, mais c’est puissant et vrai. On perçoit que « Tout est tout », en pleine conscience. Une lucidité totale, au-delà du mental vous gagne. Et cette lucidité est portée et non crée artificiellement par le morceau musical.

Et, lorsque l’écoute s’achève, il n’y pas de manque, de regret, ou de besoin.

Car l’écoute n’est plus là pour créer seulement un plaisir (ce faux bonheur passager et trop souvent illusoire). Elle accompagne le choix d’accéder à la pleine conscience du moment présent : cet état qui correspond à la joie, à l’amour, au bonheur dans leur forme la plus pure que j’appelle aussi l’Être.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *